Focus sur le chef de projet web mobile

chef de projet web mobile focus

Le secteur des applications mobiles a le vent en poupe, se développant à une vitesse ahurissante. Des postes de chef de projet web mobile voient petit à petit le jour dans des entreprises soucieuses de se positionner sur ce marché dynamique. Kara décrypte pour vous ce phénomène.

 

Chef de projet web mobile : un métier d’avenir

 

D’après App Annie, une entreprise spécialisée dans les analyses de données concernant les applications pour smartphones, la prospérité de ce secteur n’est plus à prouver. Par exemple, au cours du premier semestre de 2017, il y a eu 25 milliards de téléchargements sur les plateformes Google Play Store et AppStore, ce qui représente une croissance de plus de 15% par rapport à 2016. Cette année, le chiffre d’affaire de Google et Apple pourrait même dépasser les 60 milliards de dollars. D’après les prévisions, il s’élèverait à plus de 100 milliards d’euros en 2021.

 

De ce fait, de nombreuses sociétés désirent développer leurs propres applications, quel que soit le secteur. Elles ont donc besoin d’une personne pour gérer et superviser cette création. Si chaque Chef de projet web peut se spécialiser dans le domaine mobile, certaines compagnies demandent tout de même une formation de webmaster, de graphiste ou de développeur web.

 

A quoi doit-penser un chef de projet multimédia ?

 

Le chef de projet web mobile doit maîtriser un langage unique avec des termes techniques et propres à ce secteur. De plus, il est important pour lui de prendre en compte plusieurs choses pour créer une application qui marche et qui soit plébiscitée par les consommateurs.

 

Les utilisateurs au centre de tout :

Tout d’abord, il est primordial qu’une application, qu’elle soit gratuite ou payante, soit réalisée avec l’objectif d’améliorer la vie du consommateur. Ce sont les critères, les besoins et/ou les envies de ce dernier qui guident le chef de projet multimédia pour qu’il conçoive une application utile et adaptée.

 

Par ailleurs, l’application mobile doit être simple, claire et lisible. Une fonction « aide » peut parfois s’avérer nécessaire pour augmenter l’expérience de l’utilisateur. Inutile donc de rajouter des fonctionnalités qui pourraient entraver le bon maniement de l’application. De même, un design inadapté à tous serait en mesure de compromettre l’ergonomie de la navigation, c’est-à-dire, la rendre non fluide et difficile à utiliser.

 

Une application mobile optimisée :

Avant toute mise à disposition, le chef de projet web mobile doit s’assurer que l’application est fonctionnelle. Des tests sont alors réalisés à différentes étapes de la création pour éviter toutes les erreurs et les bugs qui pourraient gêner son utilisation.

 

Idéalement, il faut aussi penser à adapter l’application aux deux plateformes que sont Google Play Store et AppStore, ainsi qu’à tous les appareils (mobile, tablette comme ordinateur). Cela permet d’intéresser une audience plus importante et augmenter les chances de téléchargement.

 

Enfin, les consommateurs apprécient de plus en plus les applications mobiles qui proposent un mode « offline ». Ainsi, elles sont partiellement ou entièrement utilisables partout, même sans connexion.

 

A ce jour, nombreux sont ceux qui gèrent les parties « internet » et « mobile » en même temps pour le compte de leurs entreprises. Toutefois, avec la croissance du marché des applications pour smartphone, le secteur évolue. Petit à petit, le chef de projet multimédia va devenir un poste à part entière.