Fiche métier :
Contrôleur de Gestion Sociale H/F : L’analyste stratégique du capital humain

Fiche métier : Contrôleur de gestion

Imaginez un professionnel qui, tel un architecte, construit et façonne l’efficacité des ressources humaines d’une entreprise. C’est le rôle captivant – et complexe – du Contrôleur de Gestion Sociale, un acteur clé à mi-chemin entre la finance et les ressources humaines pour piloter la stratégie sociale de l’entreprise. Une tâche délicate !

 

Le Métier en Détail 

Le Contrôleur de Gestion Sociale évolue dans l’univers des ressources humaines. Son rôle ? Analyser finement les coûts liés au personnel et déployer des stratégies pour optimiser ces investissements. Ce professionnel travaille main dans la main avec les responsables RH pour établir des prévisions budgétaires, suivre les indicateurs sociaux, et participer activement à la définition de la politique RH. Il est celui qui, par exemple, évalue l’impact financier d’un nouveau programme de formation ou d’une politique de bien-être au travail.

 

Quelles sont les missions principales d’un Contrôleur de Gestion Sociale ?

Si vous n’aimez pas les chiffres, passez votre chemin : un Contrôleur de Gestion Sociale passe ses journées à jongler avec les chiffres et les stratégies ! Il crée des tableaux de bord, analyse les tendances en matière de coûts salariaux et propose des solutions pour améliorer la performance. Sa mission va également au-delà des chiffres : il est un véritable conseiller stratégique qui aide l’entreprise à naviguer dans le monde complexe des ressources humaines.

Ses missions principales sont donc : 

  • Suivre et analyser les coûts liés aux ressources humaines (salaires, avantages, formation);
  • Créer et mettre à jour des tableaux de bord sociaux pour suivre les indicateurs clés;
  • Établir des prévisions budgétaires pour les coûts de personnel et suivre leur réalisation;
  • Identifier les axes d’amélioration pour optimiser la gestion des ressources humaines.

 

Quels sont les outils et les logiciels essentiels utilisés par un Contrôleur de Gestion Sociale ? 

Dans sa boîte à outils, on trouve des logiciels de gestion des ressources humaines, des outils d’analyse de données comme des logiciels de Business Intelligence, et bien sûr, une excellente maîtrise d’Excel. Ces outils sont ses meilleurs alliés pour transformer les données brutes en informations stratégiques.

 

Quelles sont les formations nécessaires pour devenir un Contrôleur de Gestion Sociale ?

Pour accéder à ce métier, accessible à BAC+5, un parcours académique solide est indispensable. Un Master en contrôle de gestion, ressources humaines, finance ou comptabilité est souvent requis. Les connaissances en finance et en législation du travail sont fondamentales, tout comme une expérience en gestion ou en RH. 

Voici quelques exemples de diplômes qui peuvent mener à ce métier passionnant :

  • Master Contrôle de gestion et Audit organisationnel : ce diplôme offre une solide formation en contrôle de gestion, en audit et en analyse organisationnelle;
  • Master en Ressources Humaines : gestion des ressources humaines, dont gestion sociale, le développement des compétences et la gestion des talents;
  • Master en Finance : avec un accent sur l’analyse financière, la comptabilité et la gestion des risques, ce diplôme prépare les étudiants à comprendre et à gérer les aspects financiers des opérations d’une entreprise.
  • Master en Comptabilité et Gestion (DSCG) : ce diplôme, reconnu pour sa rigueur, forme les étudiants aux métiers de la comptabilité et de la gestion, avec des compétences applicables au contrôle de gestion sociale.
  • MBA spécialisé en Ressources Humaines : voilà une formation plus orientée vers le leadership et la gestion stratégique.

 

Quelles sont les compétences et qualités qui font un bon Contrôleur de Gestion Sociale ?

Un bon Contrôleur de Gestion Sociale est un professionnel doté d’un ensemble diversifié de compétences et qualités. Ce rôle exige non seulement une expertise technique en gestion et en finance, mais aussi des compétences interpersonnelles et analytiques de haut niveau.

  • La capacité d’analyser des données complexes est au cœur du métier. Un Contrôleur de Gestion Sociale doit être capable de déchiffrer et de synthétiser de grandes quantités d’informations pour en extraire des insights pertinents. Il s’agit de comprendre non seulement les chiffres mais aussi leur impact sur les stratégies et les politiques de l’entreprise.
  • Les compétences en communication sont essentielles : ce professionnel doit être capable de présenter des informations complexes de manière claire et concise, tant à l’écrit qu’à l’oral. Il interagit régulièrement avec divers départements et doit donc savoir adapter son discours à différents publics.
  • Législation du travail, des systèmes de rémunération, des avantages sociaux, et des divers aspects comptables et financiers liés à la gestion du personnel…, une compréhension approfondie des principes de la gestion des ressources humaines et de la finance est bien sûr indispensable. 
  • Le Contrôleur de Gestion Sociale doit souvent gérer des projets, impliquant une planification rigoureuse, la définition d’objectifs et le suivi des progrès. La capacité à mener plusieurs tâches de front et à respecter des délais est cruciale.
  • Dans un monde en constante évolution, être proactif et ouvert à l’innovation est essentiel ! Cela signifie anticiper les changements dans le domaine des ressources humaines et de la finance, et être disposé à adopter de nouvelles méthodes et technologies.
  • Le Contrôleur de Gestion Sociale doit faire preuve d’un esprit critique pour évaluer les situations, identifier les problèmes potentiels et proposer des solutions efficaces. Une approche analytique et logique est nécessaire pour résoudre les problèmes de manière créative et efficace.
  • Éthique et intégrité : l’éthique professionnelle et l’intégrité sont fondamentales. Le Contrôleur de Gestion Sociale doit traiter des informations sensibles et confidentielles, requérant une grande discrétion et un respect strict des normes éthiques.

 

Quelles sont les évolutions récentes dans la gestion sociale et la législation du travail ?

Le monde de la gestion sociale est en constante évolution. 

Récemment, nous observons une digitalisation accrue des processus RH, une attention particulière portée au bien-être au travail, et une adaptation aux nouvelles formes de travail telles que le télétravail. Le Contrôleur de Gestion Sociale est donc en première ligne pour intégrer ces tendances dans ses analyses et recommandations.

 

Quelles rémunérations pour un Contrôleur de Gestion Sociale ?

En début de carrière, un Contrôleur de Gestion Sociale peut s’attendre à un salaire annuel brut d’environ 30 000 € à 40 000 €, avec une progression possible vers 55 000 € ou plus pour les plus expérimentés. 

 

Quelles perspectives et quelle évolution de carrière envisager ? 

Les perspectives de carrière sont variées, allant d’une évolution vers des postes de direction RH à des rôles de consultant en gestion sociale.

 

En bref

Pilier essentiel dans la gestion stratégique des ressources humaines d’une entreprise, le rôle du Contrôleur de Gestion Sociale va bien au-delà de la simple analyse des coûts ; il façonne l’avenir de la politique sociale de l’entreprise, en contribuant activement à son succès et à son bien-être. 

Envoyez-nous votre CV

Voici des annonces qui pourraient vous intéresser

Métiers administratifs / Fonctions supports
Vite, postulez !

Administratif / Fonctions Supports

Gestionnaire assurance/prévoyance H/F

Intérimaire 92000 Nanterre

Métiers administratifs / Fonctions supports
Vite, postulez !

Administratif / Fonctions Supports

Assistant de gestion H/F

CDI 75001 Paris

Métiers administratifs / Fonctions supports
Vite, postulez !

Administratif / Fonctions Supports

Assistant administratif H/F

Intérimaire 31000 Toulouse

Métiers administratifs / Fonctions supports
Vite, postulez !

Administratif / Fonctions Supports

Assistant administratif H/F

Intérimaire 38000 Grenoble