Fiche métier :
Collaborateur comptable

Fiche métier de collaborateur comptable

Également appelé parfois responsable de portefeuille, gestionnaire comptable ou assistant de cabinet, le collaborateur comptable travaille sous la supervision de l’expert comptable. Il est en charge du suivi comptable, fiscal et social à travers la production des dossiers d’expertise comptable annuels. Ainsi, il garantit la bonne santé financière et peut apporter des conseils sur les stratégies à adopter dans la gestion et le développement de l’entreprise.

Quelles sont les missions d’un collaborateur comptable ? 

Exercé au sein d’un cabinet d’expertise comptable ou au sein d’une entreprise, le métier de collaborateur comptable consiste à avoir la responsabilité opérationnelle de la production des dossiers d’expertise comptable. Il pilote, organise, cadre, réalise et présente les travaux comptables. Son rôle central lui permet d’apporter les conseils et l’accompagnement de premier niveau sur la gestion et le développement d’une société. En fonction de l’entreprise et de son niveau d’expertise, ses responsabilités sont variables, allant de l’expertise comptable à la gestion sociale en passant par la relation client.

En cabinet ou en interne, le collaborateur comptable a pour missions principales :

  • La gestion et l’enregistrement de la comptabilité générale au quotidien – suivi, reporting… -, mais également la tenue du budget et de l’analyse comptable – comptes annuels, bilans…
  • L’élaboration et la mise en place de tableaux de bord financiers.
  • La production des déclarations comptables et fiscales (TVA, liasse fiscale…).
  • Le contrôle des comptes fournisseurs et clients.
  • Le conseil sur la gestion, le financement et le développement de l’entreprise.
  • La réalisation des contrats de travail, la production des bulletins de paie et le calcul des charges sociales.

Lorsqu’il est externalisé, le rôle du collaborateur comptable consiste à alléger le travail de l’expert comptable en charge de la gestion quotidienne de la santé financière de l’entreprise. Il peut également intervenir à travers un audit dans le but de proposer des recommandations à son client.

Les compétences  d’un collaborateur comptable 

Parmi les compétences requises pour mener à bien ses différentes missions, un collaborateur comptable doit être capable de gérer son stress et la pression liée à son travail. Qu’il travaille pour un cabinet ou pour une société, il doit faire preuve d’un sens aigu de l’organisation et être rigoureux afin de remplir ses différentes tâches mais également être capable d’anticiper les besoins de son entreprise ou de ses clients. Il devra posséder également le sens des responsabilités, être en mesure de travailler en autonomie et faire preuve d’initiative tout en sachant travailler en équipe notamment avec l’expert comptable par lequel il est supervisé.

D’autres compétences transverses sont importantes, parmi lesquelles l’adaptabilité et le sens du contact humain. Ses missions requièrent un esprit d’analyse et de synthèse, mais également le sens commercial. Au vu de la sensibilité des dossiers sur lesquels il travaille, il doit être capable de faire preuve de discrétion afin de respecter la confidentialité des informations traitées.

Du côté des compétences techniques indispensables, le collaborateur comptable doit maîtriser les connaissances en terme de comptabilité – les normes, les procédures… – mais également en fiscalitédroit des entreprises et droit social. Il doit être capable d’interpréter les états financiers et comptables. La maîtrise des outils et logiciels informatiques en lien avec sa position est également essentielle.

À noter que si l’entreprise ou le cabinet d’expertise pour lequel il travaille à une portée internationale, le collaborateur comptable devra naturellement maîtriser les langues étrangères correspondant aux pays des marchés concernés.

Quelles sont les études à suivre ? 

Le métier de collaborateur comptable ne requiert aucune certification. Il est accessible depuis plusieurs parcours allant du Bac+2 au Bac + 5.

Pour les cursus de courte durée, il est possible de choisir un BTS ou un DUT en comptabilité générale, gestion et administration des entreprises ou commerce. Concernant les Bac+3, les DCG – diplômes d’état de comptabilité et de gestion – et les licences professionnelles Comptabilité Contrôle Audit – CCA – font parti des formations initiales pour accéder au métier collaborateur comptable. Au-delà, différents cursus permettent l’accès à cette fonction :

  • le Master CCA – Master professionnel en Comptabilité Contrôle et Audit -,
  • le DSCG – Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion,
  • le DEC – Diplôme d’Expertise comptable,
  • ou un diplôme en école de commerce spécialité audit-expertise comptable.

Les stages réalisés durant ces différents cursus, permettent d’acquérir l’expérience terrain recherchée aujourd’hui par les entreprises et les cabinets, tout comme les formations en alternance qui allient enseignement et mise en pratique : un atout majeur recherché dans le recrutement.

Quelles évolutions de carrière possibles ? 

À travers la carrière de collaborateur comptable, il existe de multiples possibilités en terme d’évolution. En effet, celle-ci est bien sûr intimement liée à son expérience. Après quelques années de pratique, il pourra notamment se tourner vers des postes à responsabilité exclusivement tournée vers la comptabilité en devenant expert-comptable, chef comptable en entreprise, commissaires aux comptes, contrôleur de gestion, responsable cabinet ou encore collaborateur audit. Il pourra aussi choisir de se spécialiser grâce à une montée en compétences sur des activités à valeur ajoutée ou un développement des compétences. Il peut également évoluer vers des fonctions d’encadrement en devenant chef d’une équipe de collaborateurs comptables.

En cabinet, il pourra évoluer en fonction des différents grades – de junior jusqu’à directeur ou associé.

À quel salaire peut prétendre un collaborateur comptable ? 

La rémunération d’un collaborateur comptable varie en fonction de son expérience professionnelle, mais également de son niveau de responsabilité. Selon la structure dans laquelle il est employé un débutant peut espérer une rémunération allant de 1 700 € bruts par mois à 3 500 € pour un collaborateur expérimenté.

Voici des annonces qui pourraient vous intéresser

Métiers Comptabilité / Finance
Vite, postulez !

Comptabilité / Finance

Comptable fournisseurs H/F

CDD Le Blanc Mesnil(93)

Métiers Comptabilité / Finance
Vite, postulez !

Comptabilité / Finance

Assistant ADP H/F

Intérimaire Neuilly sur seine (92000)

Métiers Comptabilité / Finance
Vite, postulez !

Comptabilité / Finance

Comptable auxiliaire junior H/F

CDI Vélizy Villacoublay (78)

Métiers Comptabilité / Finance
Vite, postulez !

Comptabilité / Finance

Contrôleur de gestion H/F

Intérimaire Paris (75013)