Karine et Rachel - Kara

Difficultés de recrutement : pour attirer les talents, il faut écouter les candidats !

En matière de recrutement, il y a deux types d’entreprises : celles qui ont compris que les processus appliqués avant la pandémie de Covid-19 sont totalement obsolètes… et les autres.

Dans les années à venir, seules les premières parviendront à attirer des candidats et surtout à trouver le bon profil pour le bon poste.

Les premiers signes de ce phénomène de fond sont déjà tangibles :

  • Près de 6 recrutements sur 10 sont jugés difficiles. Mais les besoins sont énormes : il y a environ 3 millions de postes à pourvoir, dans tous les secteurs d’activité ;
  • Près de 2 CDI sur 5 sont rompus durant la première année qui suit l’embauche, ce qui implique de lourdes conséquences financières.

L’agence de recrutement et de placement KARA Travail Temporaire et Placement partage ses conseils pour réussir à recruter en adoptant un autre paradigme. Son approche, expérimentée avec succès depuis plus de vingt ans, est plébiscitée par les candidats (91 %) et par les entreprises (82 %).

Une priorité : intégrer la quête de sens des salariés

En quelques années à peine, le monde du travail a évolué en profondeur. Qui aurait pu croire par exemple qu’un jour le télétravail serait en passe de devenir la norme ? Pourtant, actuellement, près de 1 entreprise sur 2 y a recours, quitte à l’associer à du présentiel (source : baromètre JLL).

La pandémie de Covid-19 a ainsi initié et accéléré des changements profonds, auxquels les organisations doivent s’adapter. À défaut, elles ne parviendront plus à monter en compétences et à se développer.

En matière de recrutement, les agences et les employeurs doivent garder à l’esprit que le rapport de force est désormais en faveur des salariés.

Et ils le savent ! Face à l’ampleur des offres à pourvoir, ils n’hésitent plus à quitter leur emploi. Un nouveau record de démissions a même été battu l’année dernière. Malgré la crise, près de deux millions de salariés qui ont décidé de changer de job (source). Une stratégie qui leur a été profitable : 8 sur 10 ont retrouvé un poste dans les 6 mois.

Une tendance qui va aller en s’amplifiant… Ainsi en 2023, selon l’IFOP, près de 1 Français sur 2 envisage de changer de métier.

Pour Kara Travail Temporaire et Placement, l’urgence est donc de repenser le processus de recrutement dans son ensemble pour prendre réellement en compte les attentes des candidats.

Développer une culture de la proximité à 360°

Focalisées sur leurs propres objectifs, trop d’agences s’enferment dans un modèle dépassé. Elles persistent à vouloir “caser” à tout prix des candidats, alors que les chiffres sur les difficultés de recrutement devraient les inciter à se réinventer.

Comme l’écrivait Albert Einstein : ” la folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent.”

Face aux enjeux d’aujourd’hui et de demain, la seule méthode capable d’allier simplicité et efficacité consiste à oser un recrutement à visage humain. L’idée de Karine Nouveau et Rachel Adda, fondatrices de Kara est de sortir des schémas préétablis, du “prêt-à-penser”. Il faut revenir à l’essentiel : la proximité avec les entreprises et les candidats.

En effet, cerner les besoins des organisations et s’engager à leurs côtés ne suffit plus. En parallèle, les employeurs et les agences doivent aussi accorder une attention particulière à l’écoute et à la compréhension des candidats.

Les clés d’un recrutement réussi

Un accompagnement sur-mesure pour les candidats

Pour Karine Nouveau et Rachel Adda, l’important est de les conseiller, de leur apporter un encadrement personnalisé, quitte à les orienter sur des formations si nécessaire. Leurs projets de carrière, leurs souhaits, leurs impératifs personnels et professionnels sont autant d’éléments qui gagnent à être pris en compte.

La règle d’or : privilégier une communication qualitative avec eux, à chaque étape du recrutement. Notamment lors des suivis.

Créer un organisme de formation interne

Pour compléter leur offre, garder le lien avec les candidats et identifier des talents, les agences ont tout intérêt à lancer leur propre organisme de formation.

Elles peuvent ainsi fournir un service à forte valeur ajoutée, entièrement sur mesure, et sélectionner les experts qui composeront son réseau.

Offrir une réelle diversité de postes à pourvoir

Contrairement aux idées reçues, les postes en CDI ne sont pas forcément les plus attractifs.

Même pour des fonctions à responsabilité, la génération Z va notamment privilégier les missions en intérim et les CDD. Une étude récente révèle ainsi que seulement 26 % d’entre eux imaginent conserver la même profession. Les jeunes d’une vingtaine d’années revendiquent une soif de liberté, un goût des challenges à relever, une rémunération plus motivante, et un réel équilibre de vie.

Concrètement, cela signifie que certaines offres d’emplois sont boudées par les candidats, tout simplement parce qu’elles n’intègrent pas leurs aspirations !

Une maîtrise de la réalité “du terrain”

Pour être performantes, les agences doivent avoir une expertise opérationnelle de chaque environnement. Elles ne parviendront à optimiser leurs recrutements qu’en se spécialisant dans certains domaines ciblés.

À commencer par ceux qui sont de gros pourvoyeurs d’emplois :

  • Le retail ;
  • Le luxe ;
  • L’administratif et les fonctions supports (assistanat, juridique,commercial et ADV,  achat, RH, back office…) ;
  • Le digital, la communication et la PAO ;
  • La comptabilité et la finance.

Kara Travail Temporaire et Placement est forte de ces 21 ans d’existence. Karine NouveauRachel Adda et leur équipe répondent aux besoins en ressources humaines ou aux recherches d’emplois de la manière la plus adaptée, grâce à une écoute, à des conseils et à une compréhension des situations.