Quelle est la différence entre un développeur front end et back end ?

Différence entre un développeur front et back end

Avec les évolutions permanentes du secteur du digital, de nouveaux métiers sont apparus, comme par exemple l’intégrateur web, le web designer, le web master… L’agence de recrutement KARA fait le point sur le cas du développeur web.

 

Qu’est-ce qu’un développeur full stack, back-end ou front-end ?

 

La notion de full-stack

 

Cette expression désigne celui qui maîtrise toutes les compétences du front et du back, de façon générale. Très prisé par les start-ups et les petites entreprises, ce métier nécessite une connaissance de tous les éléments tels que la construction de l’architecture d’un site, la prise en compte de l’expérience utilisateur, l’intégration HTML et le contrôle des technologies et langages de programmation. Ce type de développeur est de plus en plus rare puisqu’avec les changements du secteur désormais plus complexe, ce poste a subi des modifications. Séparé en deux, il a donné naissance à deux autres types : le développeur back-end et front-end. De plus, les personnes dites « full-stack » possèdent une expérience plus aiguisée dans le front ou dans le back.

 

Que veut dire « back-end » ?

 

L’ensemble constituant la majeure partie du développement et sans laquelle, un site web ou une application ne pourrait prendre vie s’appelle le back. Malgré son importance, elle n’est pas visible pour le visiteur. Sa construction est hiérarchisée en trois parties essentielles : le serveur (hébergeur qui accueille le site), l’application (web ou mobile) et la base de données (stockage et organisation). Le développeur back-end s’occupe de toute la mise en place et de la configuration du serveur, grâce à des langages de programmation « dynamiques ». Ces derniers conservent, traitent, modifient et fournissent les informations (actualités, images) et s’assurent qu’elles soient toujours à jour. Afin d’être plus clairs, faciles à modifier et simples d’utilisation, le développeur peut travailler son code par le biais de frameworks (ensemble d’outils et de composants logiciels qui forment la structure d’un programme).

 

Le front-end, la partie du visible

 

Le front se réfère à toutes les choses qui s’affichent au moment du chargement d’une page web sur le navigateur d’un internaute, qui peut alors interagir avec elles. Celles-ci sont une combinaison de codes (HTML, CSS, Javascript et jQuery) qui font partis des langages de programmation. Ainsi, le développeur front-end se doit d’être un expert dans les technologies et les langages du digital. Il réalise l’ensemble du site en fonction des maquettes fournies par le web designer, en développant le code qui entraînera l’affichage des éléments qui composent son design technique et graphique.

 

Des préoccupations différentes

 

Les deux types de développeurs web travaillent en étroite collaboration en ce qui concerne l’aspect visuel, ergonomique et back-end du site. Pour autant, leurs objectifs diffèrent et impactent leurs missions. La compréhension des problématiques de l’un et l’autre leur permet d’effectuer un travail optimal.

 

La performance avant tout

 

Pour le développeur back-end, l’importance de la solidité du site en amont est primordiale. Il s’assure que la sécurité de l’application soit la plus forte possible pour la protéger des éventuels problèmes de piratage. Il veille également, notamment après les mises à jour, que les données puissent être accessibles et que leur traitement ne rencontre aucun souci. Pour résumer, il s’occupe de construire une technologie qui gère ces données correctement. Toujours au courant de l’actualité du secteur, il évite les obsolescences des frameworks et bibliothèques, par exemple. Les actions du développeur back-end empêchent l’insuffisance de la performance d’un site et donc, un impact négatif sur son utilisation par les internautes.

 

Un graphisme agréable

 

Afin qu’un visiteur ne quitte pas le site trop rapidement, il est essentiel que la page affichée présente un design attirant. Au-delà de l’expérience utilisateur sans bugs, possible grâce au développeur back-end, un graphisme sympa et joli reste un élément important aux yeux de l’internaute. De plus, le développeur front-end connaît les langages qui changent environ tous les trois ans et comprend le comportement des navigateurs. Cela lui permet de construire un site responsive, c’est-à-dire qui s’adapte à tous les formats (ordinateurs, smartphones et tablettes). Cette expertise est complexe à maîtriser.

 

 

Autrefois, seul le poste de développeur full stack suffisait pour créer un site mais aujourd’hui, avec la complexité de plus en plus forte du secteur du digital, deux autres types ont émergé. Ainsi, la différence entre un développeur front-end et back-end réside en le fait qu’ils ne possèdent pas les mêmes compétences et fonctions. Leurs travaux sont néanmoins complémentaires afin de répondre au mieux aux besoins de leurs clients.