Contrôleur de gestion et transformation digitale

Contrôleur de gestion big data

La fonction de contrôleur de gestion subit de nombreuses évolutions depuis plusieurs années. Certaines compliquent le métier pendant que d’autres sont prometteuses, comme la transformation digitale. Le Big Data serait l’une d’entre elles. L’agence de recrutement KARA revient sur ce phénomène.

Contrôleur de gestion, un métier complexe

Les requêtes des entreprises

Les missions d’un contrôleur de gestion sont nombreuses. Depuis plusieurs années, les attentes des entreprises se multiplient : elles demandent, entre autres, une flexibilité et une agilité accrues, avec des projections de plus en plus fines mais avec des deadlines plus courtes, et une amélioration des capacités d’analyse en temps réel. Par exemple, les dirigeants semblent préférer une nouvelle méthode, le rolling forecast, qui apporte une vision plus précise de la performance à venir des entreprises. En effet, cela permet de réaliser des prévisions glissantes sur une période à court, moyen ou long terme, selon les besoins de pilotage.

 

Néanmoins, le métier de contrôleur de gestion se complique puisque faute de temps, la plupart d’entre eux finissent par se concentrer sur les budgets prévisionnels. L’optimisation des performances des entreprises dans lesquelles ils travaillent passe alors au second plan.

 

Par ailleurs, il est de plus en plus demandé d’un contrôleur de gestion qu’il développe de nouvelles compétences comme par exemple le management ou la négociation. Il doit être en lien avec les directeurs financiers et les opérationnels. Il est essentiel pour lui de comprendre le fonctionnement de l’entreprise dans son ensemble pour réaliser cette tâche du mieux possible.

Les solutions disponibles

S’il existe des solutions, comme des outils de pilotage intégrés, les entreprises sont pour le moment réticentes à utiliser cette méthode. Néanmoins, elles n’hésitent pas à se munir d’outils collaboratifs et de reporting dans l’objectif d’augmenter la productivité de leurs contrôleurs de gestion.

Le rôle de la transformation digitale

D’après une étude de la DFCG menée dans 38 pays auprès des contrôleurs de gestion et directeurs financiers, il en ressort que plus de la moitié d’entre eux sont impliqués dans la transformation digitale de leur entreprise. Ils sont un quart à penser que la Big Data est susceptible de changer leur rôle ou leur métier. Selon eux, cela leur permettrait, entre autres, de :

  • – Augmenter la capacité d’analyse ;
  • – Réaliser de meilleures adaptations du business model, de l’entreprise, des produits et des services face au marché et ses évolutions ;
  • – Optimiser correctement les processus et les coûts ;
  • – Améliorer les résultats financiers ;
  • – Développer les opportunités de croissance ;
  • – Lutter contre la fraude ;
  • – Aligner les structures organisationnelles.

 

Par exemple, avec cette transformation digitale, un contrôleur de gestion s’occupe de changer les outils dans les entreprises avec un chiffre d’affaire inférieur à 1 milliard d’euros. En revanche, dans les plus grosses sociétés, c’est l’évolution des processus de travail utilisés qui est la plus prisée.

 

Les contrôleurs de gestion qui utilisent le plus le Big Data sont employés par des grandes sociétés dans le secteur bancaire, des assurances et financier. Mais le domaine des médias, de la communication et de l’informatique se servent beaucoup aussi de la transformation digitale pour améliorer les conditions de travail de ses contrôleurs de gestion.

 

Pour conclure, la transformation digitale prend de l’ampleur, même dans le secteur de la gestion. Ainsi, un contrôleur de gestion peut être de plus en plus amené à maîtriser le Big Data, qui améliorerait ses conditions de travail, aujourd’hui complexifiées par les attentes toujours plus exigeantes des entreprises.